La vallée de Dardennes et du Las
Cartes postales et photos anciennes

5/14

Le gouffre du Ragage

Le gouffre du Ragage Le Revest-les-Eaux : Porte du Ragas - 1925ThumbnailsGorges du Ragas de la Dardenne par Maurice SandLe Revest-les-Eaux : Porte du Ragas - 1925ThumbnailsGorges du Ragas de la Dardenne par Maurice SandLe Revest-les-Eaux : Porte du Ragas - 1925ThumbnailsGorges du Ragas de la Dardenne par Maurice SandLe Revest-les-Eaux : Porte du Ragas - 1925ThumbnailsGorges du Ragas de la Dardenne par Maurice SandLe Revest-les-Eaux : Porte du Ragas - 1925ThumbnailsGorges du Ragas de la Dardenne par Maurice SandLe Revest-les-Eaux : Porte du Ragas - 1925ThumbnailsGorges du Ragas de la Dardenne par Maurice SandLe Revest-les-Eaux : Porte du Ragas - 1925ThumbnailsGorges du Ragas de la Dardenne par Maurice Sand


Nous mettons pied à terre sur le quai de Toulon, nous traversons la ville à l'ouest et, dans la charmante vallée des Dardennes, sillonnée par les cascatelles du Las et par les eaux des abondantes sources abreuvant les Toulonnais, nous recherchons les souvenirs du chevalier Paul, qui y avait établi sa superbe résidence.

Un peu plus loin, au nord, Le Revest, bien abrité des vents par les montagnes, bien pourvu d'eau fournie par les belles fontaines de la Foux et l'abîme du Ragage 1, bien ombragé par une végétation puissante. Le Revest prétend avoir été, à l'origine, le lieu choisi par les futurs Toulonnais. Et si l'on conteste cette assertion, il revendique, tout au moins, l'établissement de la teinturerie de pourpre, fondée par les Phéniciens, les Grecs ou les Romains. Ces derniers, dit-on, avaient bâti, pour protéger leur monopole tinctorial, la tour carrée dominant le village.

Maintenant, le blé, l'huile, le sable blanc sont, avec le vin (les vignes se régénèrent) les principaux objets du commerce local.

Plus tard, probablement, on y joindra le cuivre de la mine de Caoumé.

Les lauriers-roses, les roches escarpées, mais verdoyantes, et la fraîcheur de la vallée des Dardennes font ressortir, plus arides encore, les contours de la montagne du Faron, la plus ancienne sentinelle de Toulon, avec Sicié ; chacune de ses pentes, de même que son point culminant, est hérissée de forts et de batteries.





1 -  L'eau, dans cet abîme, est ordinairement à une profondeur de 66 mètres, tout de suite comblée après une grande pluie. La source, alors, s'échappe torrentueuse, et rejoint, par un lit tourmenté, la fontaine des Dardennes.



Titre
Le gouffre du Ragage
Author
A. Karl
Collection
Philippe Maurel
Source
In Le littoral de la France - Cote Provençale de Marseille à la frontière italienne de V.Vattier d'Ambroyse - Aubert page 321
Date de la carte
Ouvrage publié en 1889
Aller plus loin
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k57611994/f11.item.texteImage
Descriptif
gravure sur bois
Albums
Dimensions
2000*3000
Keywords
ragas
File
Ragage-Akarl-littoral-France.jpg
Filesize
1922 KB
Visits
305
Image id
2795
Copyright
N/A

0 comments

Add a comment